Marion Vernoux ©Emmanuelle Jacobson-Roques

Les 22èmes Rencontres du cinéma francophone en Beaujolais dévoilent une première invitée !

Dans le cadre du partenariat avec la Médiathèque Pierre Mendès-France de Villefranche-sur-Saône, les 22èmes Rencontres du cinéma francophone en Beaujolais accueillent la réalisatrice Marion Vernoux (Reines d’un jour, Les Beaux jours) qui publie son premier livre « Mobile Home » (Éditions de l’Olivier)

Mardi 07 novembre à 18h à la médiathèque de Villefranche-sur-Saône
(entrée libre, dans la limite des places disponibles)
Rencontre suivie d’une séance de dédicaces et d’un pot convivial

Marion Vernoux est née à Montreuil. Fille d’une directrice de casting et d’un décorateur de théâtre, elle fréquente dès l’enfance le monde du cinéma. Elle travaille tout d’abord en tant qu’assistante de production puis se distingue rapidement par sa plume, en co-écrivant la chanson « N’importe quoi »  de Florent Pagny, et en signant le scénario du film Pacific Palissades (1990) avec Sophie Marceau.
Sa première réalisation est le téléfilm Pierre qui roule en 1991, suivi du long-métrage Personne ne m’aime en 1994 avec Bernadette Lafont, Bulle Ogier et Jean-Pierre Léaud. Ce film est salué par la critique, et est vite suivi de Love etc. en 1996 (adaptation d’un livre de Julian Barnes), Rien à faire en 1999, A boire en 2004. Ses films ont la particularité de sublimer le talent de ses comédiennes comme Karin Viard (Reines d’un jour, 2001) ou Fanny Ardant (Les Beaux Jours, 2013). Marion Vernoux aime se renouveler. Elle met ainsi en scène la pièce « Les Bulles » en 2013 (adaptée d’une nouvelle de Claire Castillon), fait une apparition dans le film Grave de Julia Ducournau en 2017.

En septembre 2017, Marion Vernoux publie son premier livre aux Editions de l’Olivier, « Mobile Home », (première sélection du prix de Flore 2017) qui revient sur son parcours, celui d’une réalisatrice-scénariste d’une cinquantaine d’années entre deux films. Elle écrit à la première personne, nous parle de sa vie de fille, de femme, de mère mais aussi de réalisatrice. Nous dit comment elle a mené de front le tout et ce qu’elle a raté. Le cinéma occupant toujours la place centrale. Et comme dans ses films, on retrouve sa petite musique qui nous plaît tant : dérangeante, piquante, attachante et émouvante. Parallèlement, elle prépare Bonhomme son prochain film dont la sortie est prévue courant 2018.

 

Rappel : Rendez-vous vendredi 13 octobre à 18h30 au cinéma Les 400 Coups (entrée libre, dans la limite des places disponibles) et dès le 14 octobre sur le site www.autrecinema.fr pour découvrir tout le programme des 22es Rencontres du cinéma francophone en Beaujolais !

Spread the word. Share this post!

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *