Raoul Peck, réalisateur haïtien, a construit son film exclusivement à partir des mots de James Baldwin, écrivain noir et penseur majeur de la question raciale aux États-Unis. Il s’appuie d’abord sur un manuscrit de 1979 (« Remember this house »), projet de livre qui ne verra jamais le jour tissé autour de trois leaders de la lutte pour les droits civiques, Martin Luther King, Malcolm X, Medgar Evers, tous assassinés avant 40 ans.

Et c’est bien de la condition de l’homme noir dont parle ce documentaire choc et bouleversant par son humaniste et son intelligence.

« Je ne suis par votre nègre, je suis un homme » dit Baldwin à l’Amérique (Martin Luther King, peu avant son assassinat préparait non pas une marche contre la discrimination raciale mais contre la pauvreté). Le réalisateur remonte donc aux sources de l’exclusion et de la violence, indissociables de l’identité américaine.

Parce que « les Blancs doivent chercher à comprendre pourquoi la figure du nègre leur était nécessaire », Baldwin revisite l’image du Noir dans le cinéma hollywoodien, par des extraits de films brillamment analysés, et nous renvoie à notre position de spectateurs pour le moins complices.

Ne manquez pas ce documentaire, vous en sortirez ému, grandi, meilleur et éclairé sans culpabilité.

Propos du réalisateur Raoul Peck :

Baldwin met en question la naissance même de l’Amérique, en clamant que ce rêve a été construit sur deux massacres. Il s’adresse directement aux Blancs : « Si vous continuez à ne pas voir l’oppression qui se passe sous vos yeux, vous êtes des monstres moraux. » C’est très dur. Les Américains prennent ça en pleine figure. Mais c’est un humaniste : il s’exprime avec son intellect, mais aussi avec tout son amour et tout son corps. Il souffre même physiquement dans les moments de découragement. Il prend sur son dos tout le monde, Blancs et Noirs. C’est rare. Et il dit la vérité aux Blancs : « Moi, j’ai eu à vous regarder toute ma vie et j’en sais plus long sur vous que vous sur moi ».

Catherine Vermorel

Spread the word. Share this post!

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *