La forme de l’eau de Guillermo del Toro

Le film aux 4 Oscars sera bientôt sur les écrans du cinéma REX de Villefranche en VOST et c’est une bonne nouvelle car même si vous n’êtes pas férus des propositions cinématographiques un brin fantastiques n’ayez crainte, ce film est bien plus que cela.

Comme dans Le Labyrinthe de Pan, le réalisateur associe conte et grande histoire pour dénoncer les dérives d’une société qui s’accommode mal de la différence et opprime les plus faibles.
En pleine guerre froide, les américains ramènent au sein d’un laboratoire secret une étrange créature dont ils espèrent utiliser les supposés pouvoirs pour s’en servir contre les russes.
Élisa, muette, est femme de ménage au sein de ce laboratoire. Elle va rapidement entrer en contact avec cet homme poisson, l’apprivoiser et en tomber amoureuse.

Cela évoque bien sûr la Belle et la Bête mais nous sommes loin du conte de fées à la Disney. Ici pas de château et de princesse, le monde décrit est sombre, violent, injuste et misogyne.
Le réalisateur s’attache donc aux exclus pour les transformer peu à peu en héros qui vont aider Élisa dans sa mission pour délivrer la créature des mains de celui qui déchaîne sa perversité pour parvenir à ses fins.
C’est magnifique, sensuel, lumineux. Bref, une belle histoire d’amour aquatique portée par la musique d’Alexandre Desplat.

Catherine Vermorel

Spread the word. Share this post!

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *