Alors que le multiplex ouvre ses portes, l’Eden, cinéma historique du centre ville, vient de baisser définitivement le rideau après plusieurs décennies d’exploitation. C’est un acteur majeur dans la vie de la rue nationale qui disparaît.

L’ADECSE ( Association de Diffusion et d’Exploitation Cinématographique du Sud Est) gère encore notre cinéma Les 400 Coups  ainsi que le Rex  qui, avec sa programmation en direction des familles, continue son bonhomme de chemin tant que son public lui reste fidèle. C’est donc une situation unique en France que nous connaissons aujourd’hui.

Cette singularité doit nous alerter car la situation actuelle est fragile.
En perdant à moyen terme l’exploitation du Rex, l’activité de l’ADECSE reposera essentiellement sur le seul cinéma  Les 400 coups  dont le cœur de métier est le cinéma labellisé Art et essai.

Si la fréquentation de ces 3 salles reste stable, nous aurons tout à gagner à ce qu’elle monte en puissance et attire un public plus large encore afin de conforter la place d’une programmation riche et exigeante.

Notre association à un grand rôle à jouer aux cotés de Rodolphe Donati.
Outre le rendez-vous annuel des Rencontres du cinéma francophone en Beaujolais, il nous faut poursuivre et amplifier nos actions pour promouvoir ce cinéma qui nous est cher, celui qui nous donne à voir le monde dans toute sa diversité.

Catherine Vermorel

Spread the word. Share this post!

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *